photos

 

Charles-Emmanuel Palancy ne photographie pas le monde, il photographie le fait de photographier. N'exposant que des inconnus en train de photographier, il choisit un cadre qui exclue pratiquement l'ensemble de ce que ses photographes sont en train de photographier. Agissant ain si il nous interroge profondément sur la pulsion prpfondément contemporaine de la photographie, tout le monde aujourd'hui photographiant dans une technologie numérique qui a réduit au minimum toute contrainte technique et économique. La photographie contemporaine est dans une situation de surproduction folle des millions d'images, de tout et de n'importe quoi, étant aujourd'hui produite chaque jour. Au travers des postures de ses "photographes", il interroge la mise en corps de ces "créateurs" faisant de leur image une création complètement originale.